Moirax(47)

En ce lundi, en théorie conclu par une soirée festive, je vous propose en cadeau une respiration avec cet extrait du dernier ouvrage de Thomas Vineau, livre hautement recommandable à savourer lentement, comme un chocolat ( par exemple une papillote c'est de saison...) que l'on aime faire fondre sous la langue, ou aprés des agapes partagées, un Pur Malt hors d'âge distillant dans le palais ses infinies variations...

Lumineuse soirée à toutes et tous. Soyez curieux !

" C'est un  jour à laisser la pluie couler. San s retenue. Sans tristesse. Sans regret. C'est un jour à finir les livres. Picoler. Cuisiner. Dehors les innocents se noient et ce n'est pas d'orage. Je reste à ma place, c'est à dire devant la fenêtre. deux moineaux boivent le ciel. Je me sers à nouveau un café. J'embrasse dans le cou tout ce qui en a un. Je me demande soudain en relisant une lettre ce qui destine à la polysémie de certains mots. Modeste par exemple ( humble et pauvre ) ou brave ( courageux et bête ). Cela doit probablement signifier quelque chose. Je ne suis pas sûr de vouloir le comprendre. Sur ma platine tournent les musiques que Monsieur Delerue a composées pour les films de Monsieur Truffaut. Le jour n'en finit pas. La pluie non plus. Tant mieux ! "

Thomas Vineau " Comme un lundi - carnet de bord assis tout au bord du temps " / 2018 - Editions La fosse aux ours